Chroniques

Les cendres de l’oubli (Phaenix 1) ~ Carina Ronzenfeld

Résumé :

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel…

Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis… Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche.

Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s ils la connaissaient depuis toujours… Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

Avis :

C’était pour moi un immanquable du salon du livre de Paris, c’est là-bas que je l’ai découvert au cours d’une dédicace pour « Le feu secret ». J’ai craqué et enfin je l’ai lu.

C’est une histoire quelque peu surprenante, j’ai toujours lu du fantastique c’est d’ailleurs un de mes genres favoris, mais je n’ai rien de comparable à cela.

Ce roman est basé sur le mythe du Phénix et c’est retranscrit de manière magnifique. L’auteure a su m’emmener dans son univers, j’ai été happé par la plume fluide et légère ainsi que par l’histoire prenante.

Les personnages sont attachants et mystérieux à la fois, au bout du premier tome je ne sais pas quel avis me faire j’ai donc hâte de lire le suivant pour vous en dire plus.

L’auteure a également un talent pour cultiver le mystère une grande question subsiste à la fin de ce tome pour moi : Mais qui est l’imposteur qui se faisait passé pour Simon ?

Cette lecture me laisse sans voix, j’ai apprécié là n’est pas le problème j’ai même adoré mais je n’arrive pas à démêler mes idées tellement il reste des zones d’ombre. Vivant que j’ai la suite pour vous faire une chronique digne de ce nom!

phaenix-tome-1-les-cendres-de-l-oubli-352019-250-400

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s