Chroniques

Phobos 2 ~ Victor Dixen

Résumé :

Reprise de la chaîne Genesis dans

3 secondes…

2 secondes…

1 secondes…

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.

Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.

En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS.

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.

Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.

En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE, IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.

Avis :

Il s’agit d’un tome 2 donc je ne vais pas m’éterniser pour éviter les spoilers car si je m’étends juste un peu je risque de gâcher une surprise.

Ce livre pour moi est une vraie gymnastique de l’esprit, j’étais habituée avec le tome 1 à jongler d’un point de vue à un autre mais c’est épuisant.

Mais que dire de plus hormis que Victor Dixen est un génie du roman ? Il a su me tenir en haleine à chaque seconde et je ne savais plus où donner de la tête. J’ai vraiment adoré le suspens et l’émotion, la poésie également transmise dans cette œuvre. Les événements se succèdent avec brio on découvre peu à peu les personnages qui malgré le premier livre sont encore méconnus. Une place plus importante est accordée à Andrew et c’est super.

Je vais garder mes mots pour moi et conclure sur une phrase :

QUELLE FIN ! VIVEMENT LA SUITE.

phobos2.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s