Chroniques

Phobos- Victor Dixen

 

Couverture+définitive+PHOBOS.png.jpg

Résumé :

Six prétendantes d’un côté.
Six prétendants de l’autre.
Six minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.
Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.
Elle a signé pour la gloire.
Elle a signé pour l’amour.
Elle a signé pour un aller sans retour.
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Avis :

Pour la couverture je vais faire court. Étant future psychomotricienne j’ai beaucoup étudier la posture de Léonor mais je ne vais pas vous faire un débat là-dessus. Elle m’a inspirer la naissance d’une nouvelle ère, martienne, donc c’est tout à fait dans le thème.
Je vais être franche j’ai été attiré par ce livre pour la couverture et son succès.
Au début de ma lecture je n’accrochais pas vraiment. Le dialogue était assez technique et les protagonistes ne bougeaient pas, j’ai trouvé ça long. Le film récemment sorti au cinéma, « Seul sur mars » m’a aidé à m’accrocher dans la lecture. En réalité le début de Phobos m’a permis de comprendre certaines choses dans le film. Je suis heureuse d’avoir continué ma lecture car au final je me suis laissée prendre au jeu.
Malgré tout la multi-narration, Léonor, la chaine, Andrew, le bunker, Serena, ça fait beaucoup et je me suis un peu perdue à certains moment. Mais Victor Dixen à réussi à bien ficeler toutes ces parties sans être dérouté je le félicite.
La fin laisse un suspens qui n’est pas insoutenable mais incite à lire la suite et je le ferai.
Léonor est imprévisible mais elle n’est pas naïve au point de fermer les yeux sur tout. Elle a une règle bien à elle et se bât contre tout pour la respecter, les beaux discours ce n’est pas pour elle. Cette jeune fille veut une deuxième chance mais pour ça il faut un bon départ. Elle est courageuse et garde les pieds sur Terre dans la limite du possible. J’aime bien ce personnage même si à certains moment j’ai émis quelques réserves.
Je ne parlerai pas des autres personnages comme Kris, Marcus ou Mozart et tous les autres pour ne pas trop dévoiler ce livre.

Je pense avoir fait le tour si vous voulez des compléments posez des questions je me ferai une joie de répondre ou de modifier ma chronique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s